PICTORAGE

Le 31 Mars 2017


Ouverture de la saison des orages 2017!
Après une attente de six longs mois, les orages font enfin leur retour dans le Sud-ouest. Pour cette première sortie de l'année, nous débutons avec une dégradation printanière assez courante en cette saison. Les orages se sont développés sur l'extrême sud-ouest (Pyrénées Atlantiques, Landes) puis se sont progressivement décalés vers l'Est et Nord-est en cours d'après-midi. Ces orages sont localement violents, grêligènes et présentent parfois des caractéristiques supercellulaires (observées notamment au dessus du département du Gers).
De mon côté, l'impatience m'ayant rongé toute l'après-midi, je décolle de mon domicile peu de temps après être rentré du travail. Je vais surement être plutôt en avance mais il vaut mieux toujours anticiper les situations orageuses pour éventuellement rectifier le placement. Je me dirige donc à la frontière de l'Aude et de la Haute-Garonne. J'aurai pu faire le choix de partir rejoindre les orages vers l'Ouest mais l'aspect grêligène et les bouchons sur le périphérique Toulousain ne m'y encouragent guère. De plus, sur les modèles de prévision (Arome), un affaiblissement est envisagé sur la pleine Toulousaine (les orages isolés doivent s'organiser en ligne pluvio-orageuse) puis un renforcement sur le Lauragais. Je vais donc parier sur ce renforcement en espérant que l'aspect pluvieux ne prenne pas le dessus!
Une fois sur place le ciel est très encourageant et présente de nombreux indices de l'arrivée de la dégradation:

Highslide JS

Le soleil tente encore de percer les nuages:

Highslide JS Highslide JS

Comme prévu, l'orage s'organise en un front pluvio-orageux. Les précipitations sont très intenses mais très nettes. Les impacts de foudre frappent plutôt à l'avant et c'est une chance! Habituellement, sur ce type de situation, la foudre frappe au cœur de l'orage dans les noyaux de précipitation les plus intenses et n'est donc pas visible.
Par chance, la partie sud de l'orage se renforce en progressant vers ma position! Petite anecdote: J'étais à l'origine placé au pied d'une éolienne mais le vent assez fort à ce moment-là n'arrêtait pas de la faire craquer... ce qui était très inquiétant et je me suis donc replacé à bonne distance!
Après une longue attente, les premiers impacts sont enfin visibles:

Highslide JS

Encore un peu d'attente, puis le spectacle devient grandiose. L'orage ayant pris une forme linéaire, il présente un magnifique Arcus!.
Petite malchance: pendant que je tentais de saisir des impacts sous l'Arcus encore lointain au 50mm, un gigantesque éclair extra-nuageux est parti du sommet de celui-ci et a frappé derrière l'église que l'on voit sur la gauche des photos suivantes! Grosse frayeur car l'orage était encore à bonne distance et petit regret de ne pas être au grand-angle à ce moment-là... mais quel plaisir d'avoir pu le voir!
Voici donc les impacts que j'ai saisi sous cet Arcus, cette fois au grand-angle (au cas ou un autre extra-nuageux se présente! ce sera en vain...):

Highslide JS Highslide JS

L'Arcus passe donc son chemin (sans grosse rafale de vent pour une fois) et c'est à la foudre de se montrer plus présente! Celle-ci restera tout de même lointaine et difficile à saisir à cause de la pluie qui devient plus présente. Je place la voiture sur un chemin de terre (ou d'herbe plutôt) pour photographier du coffre. Je saisie malgré moi une composition que j'apprécie énormément avec un petit arbre au milieu essayant de rivaliser avec la foudre en tendant ses branches nues vers le ciel telles les ramifications de la foudre que l'on voit à l'horizon. Une rivalité entre ciel et terre!

Highslide JS

Ayant dû me replacer, plus de petit arbre devant l'appareil photo...

Highslide JS Highslide JS

Enfin c'est au tour de la nuit noire de se présenter pour faire ressortir la foudre mais la situation s'étant encore dégradée, la prise de vue devient très délicate. L'appareil photo aura droit à une bonne douche qu'il appréciera d'ailleurs moyennement avec une panne d'écran LCD, heureusement temporaire...
Voici le butin de la fin de soirée:

Highslide JS Highslide JS Highslide JS

La saison commence aussi fort que l'année dernière et c'est un réel plaisir de revivre ces sensations, mais espérons qu'elle se poursuive ainsi et non comme 2016 qui fût une des pires années pour la photo d'orage!

Copyright PICTORAGE.FR 2015-2019, tous droits réservés
Date de création:14/03/2015