PICTORAGE

Dimanche 7 Juin 2015

Après la chasse du samedi 6 juin dans le Cantal, je me permets une petite grasse matinée avant de tenter d'intercepter de nouveaux orages dans l'après-midi. Ces orages, tout comme ceux du 8 et 9 juin, se forment par "évolution diurne" c'est à dire par l'effet du chauffage des sols par le soleil (plus couramment appelé orage d'été). Vers midi, voyant des cellules se former sur le nord de l'Hérault je fonce sur Gignac au centre de l'Hérault pour m'en rapprocher le plus possible et attendre qu'ils débordent en pleine. Les cumulus gonflent un peu partout mais ne parviennent pas à évoluer au stade d'orage, seule une cellule sur le massif de l'Aigoual y est parvenue. Je vois cette cellule évoluer au loin mais sans arriver à capturer le moindre impact (elle n'en a lâché que 3 ou 4...).

Highslide JS Highslide JS

Les nuages plus épais finissent tout de même par m'engloutir et sous l'un d'eux, un phénomène venteux peu fréquent se forme! C'est un Gustnado (un tourbillon de poussière), l'équivalent des diable de poussière (dustdevil) mais qui se forme grâce à une rafale sous orage.

Highslide JS Highslide JS

Puis je suis retourné en fin d'après-midi sur le sud-est de l'Hérault pour tenter d'intercepter une cellule sur le sud de Nîmes dans le Gard mais celle-ci s'est effondrée devant moi... Il ne me restait plus qu'à photographier des cellules lointaines évoluant sur l’Ardèche au coucher du soleil.

Highslide JS

Dimanche 7 Juin 2015

Pas le temps de se reposer, la prévision est au top pour un gros déclenchement orageux vers 16h! Mais avant tout, lever à 6h pour aller bosser! La journée passe très lentement... mais je parviens à me dégager à 16h pour foncer à l'est de Montpellier et intercepter un énorme orage! Sur la route c'est la folie, le ciel est extrêmement sombre, de gros coups de foudre tombent en air sec à l'avant des précipitations! Le rêve... sauf qu’à ce moment-là je suis encore en voiture...
Je finis par arriver sur site, je saute de la voiture et fonce mettre mon matériel en place! Je n’ai malheureusement eu que peu d'impacts sous cette cellule mais ils étaient plutôt proches!

Highslide JS Highslide JS

Par la suite, la petite déception est vite oubliée. De nombreuses cellules se forment sur la plaine devant moi et la grosse cellule très pluvieuse s'effondre à mes pied! Je peux donc tranquillement photographier les éclairs tout en restant au sec! Je vous mets ici une partie seulement des nombreux impacts photographiés car j'ai eu 3 ou parfois 4 cellules simultanément!

Highslide JS Highslide JS Highslide JS Highslide JS Highslide JS Highslide JS Highslide JS Highslide JS Highslide JS

Finalement les cellules s'effondrent, il est 20h et il est temps de rentrer.

Plus tard en début de nuit, un orage s'est formé du côté de Ganges, je suis reparti faire quelques clichés mais il ne se rapprocha pas plus que cela. Ce seront les derniers clichés de cette longue journée!

Highslide JS Highslide JS Highslide JS

Mardi 9 juin 2015

On prend la même chose qu'hier et on recommence!
Nouvelle journée orageuse, arrivée à 6h au boulot, départ à 16h30 et arrivée à 17h sur un spot toujours au même endroit que le jour précédent!
Cette fois-ci, les cellules sont beaucoup plus radines en foudre. Trois énormes cumulonimbus se sont formés devant moi mais ils n'ont lâché que très peu d'impacts et avec le soleil à contre-jour la prise de vue fut très difficile!
Highslide JS Highslide JS

Par la suite une cellule se forme sur Montpellier et lâche quelques éclairs un peu plus lumineux.
Highslide JS Highslide JS

Enfin le final se fit en mer avec quelques impacts visibles et beaucoup d'impacts noyés dans les précipitations.
Highslide JS Highslide JS

Copyright PICTORAGE.FR 2015-2017, tous droits réservés
Date de création:14/03/2015