PICTORAGE

Chasse du 27 Juillet 2013 à RODEZ dans l'Aveyron

Une chasse mouvementée! Ce matin, un niveau 3 (orage violent) est modélisé sur le site Keraunos pour une bonne partie de l'Aveyron, c'est l'occasion de s'échapper un peu de l'Hérault! Ni une ni deux j'envoie un texto à Chrispics "ça te tente une virée en Aveyron?". Evidemment à une (ou plutôt deux) heures de route de ces orages violents on ne va pas se priver! Chrispics me rejoint donc en début d'après-midi, le temps de convaincre également ma moitié de venir puis nous partons en direction de Rodez puis de Decazeville pour s'enfoncer le plus possible dans la zone d'orages violents. Les points de vue dans cette partie de l'Aveyron sont très difficiles à trouver car contrairement au sud qui est relativement plat, le nord est très vallonné et il y a toujours une colline plus grande que la nôtre. Nous parvenons donc finalement à trouver un point de vue vers Auzits en fin d'après-midi vers 17-18h. Les cellules orageuses sont déjà bien en place et très virulentes, nous pensons même parfois apercevoir la forme d'un mésocyclone (important abaissement) sous les cellules orageuses; mais peut-être n'est-ce qu'un arcus ou des nuages parasites bas. Quelques mammatus font également leur apparition.

Highslide JS Highslide JS Highslide JS Highslide JS Highslide JS Highslide JS

Nous commençons donc à shooter depuis notre petite colline avec une magnifique et très inquiétante antenne relais à 20 mètres de nous ne demandant qu'à être foudroyée. Nous avons fait depuis ce point de vue quelques photos de la ligne orageuse en approche puis nous avons remarqué une personne sur une colline en contre-bas de la nôtre, qui est-ce? Et que fait-il? Les pronostics sont lancés et la probabilité de croiser un autre chasseur d'orage dans ce coin absolument perdu est très très faible! Nous faisons donc une photo au téléobjectif pour voir ce que fait cette personne et en effet elle prend bien des photos et qui plus est, en direction de l'orage! Nous décidons donc de le rejoindre (plus on est de fous plus on rit). C'est bien un chasseur d'orage du coin qui débute, très sympathique et aussi surpris que nous de croiser d'autres chasseurs d'orage. Les éléments commencent à s'activer et un superbe éclair bien lumineux est capturé! (mon matériel à ce moment-là est un canon 450d, 18-55is de base et un filtre ND400). Quel plaisir de réussir cette photo car n'ayant pas de cellule de déclenchement la prise de vue d'impact diurne est très difficile.

Highslide JS

Nous n'en ferons pas d'autres car la pluie et le vent on fini par nous rattraper. Nous partons faire le tour de la colline pour trouver d'autres points de vue mais à ce moment-là la grêle se met à tomber, nous fonçons donc à toute vitesse vers une grange que nous avions repérée un peu avant pour abriter la voiture. Après une longue glissade non contrôlée, nous finissons sans casse entre deux tracteurs garés à l'interieur (ce n'était pas des cailloux mais de la boue devant la grange...). Une fois le déluge passé nous décidons de repartir vers Rodez, nous nous rendons compte que l'orage a été plus violent que l'on ne l'a ressenti, nous voyons de nombreux dégâts allant de feuilles arrachées à des arbres plus ou moins importants déraçinés. Ici les dégâts sur le chemin du retour avant l'arrivée dans Rodez:

Highslide JS Highslide JS

Dans Rodez le constat est le même avec de nombreux arbres couchés, l'orage n'est pas loin et de nombreux éclairs sont encore visibles et ne tombent parfois pas loin. Les accumulations d'eau sont parfois importantes sur les routes et rond-points, les flash sont incessants. La traversée de Rodez :

Highslide JS Highslide JS Highslide JS Highslide JS Highslide JS Highslide JS

Après la traversée de Rodez, nous repartons vers Séverac-le-Château sous un déluge de pluie et de flashs incessants pour rattraper la cellule qui file vers le sud. Encore une fois, nous ne parvenons pas à trouver de point de vue acceptable et ratons énormément de photos. Lorsque nous trouvons enfin notre bonheur (un gigantesque champs ouvert à flanc de colline complètement dans le noir et assez flippant !) la pluie est encore sur nous et il nous est impossible de sortir prendre des photos. Nous nous résignons donc enfin à rentrer, sur la route nous voyons encore au loin notre cellule avec ses flashs incessants et parfois même des extra-nuageux. Je m'arretai encore une fois pour que nous tentions quelques photos d'ambiance mais cela n'eu pas le rendu tant espéré. Après cela nous avons rattrapé l'autoroute et sommes rentrés pour de bon.

Highslide JS

Encore une fois je suis resté sur ma faim concernant les chasses lointaines car ne conaissant pas le coin nous avons toujours beaucoup de mal à trouver un point de vue dégagé et cela pénalise énormément le résultat final. De grosses sensations, une superbe journée mais un résultat photographique loin d'ètre à la hauteur de ce que l'on pouvait en attendre.

C'est donc sur une bonne note que se poursuit cet été, avec de bonnes sentations et en espérant de meilleures photos à l'avenir!

Copyright PICTORAGE.FR 2015-2019, tous droits réservés
Date de création:14/03/2015