PICTORAGE

Chasse du 29/08/2012

Je commence cet article en racontant un peu le contexte: Il y a une semaine j'ai réservé une nuit dans un gîte pour le 28 aout 2012 en Lozère à Almières avec ma moitié. Deux jours avant le départ, kéraunos indique un risque d'orage pour une grande partie de la France dont la Lozère où je vais et l'Hérault d'où je pars. Le jour du départ, réveil à 7h pour partir à 8h. Le réveil sonne mais assez fatigués on traine au lit 5 minutes quand tout à coup: UN COUP DE TONNERRE! Je saute du lit et regarde par la fenêtre mais pas de visibilité vers cet orage. Il retarda mon départ de 30 minutes mais surtout le voyage commence sur une note un peu trop météorologique pour ma Moitié
La journée se passe sous un ciel bien bleu, étant assez fatigué (beaucoup de route et de détours pour arriver au gîte grâce au GPS qui adore les chemins de terre) je décide de réserver la nuit suivante également. Le soir arrive, la nuit tombe... Voilà que par la fenêtre je vois un flash lointain! Je propose donc à ma moitié d'aller faire un tour sur les hauteurs pour tenter quelques photographies, il n'en ressortit rien mais la visibilité assez lointaine (la cellule se trouvait aux environs de Carcassonne) offrit tout de même par grosse Lune un spectacle magnifique!
Le lendemain, la journée s'annonce encore plus orageuse avec un niveau 2 de kéraunos et la Lozère en plein milieu! Nous décidons donc de ne pas partir se promener en ville (sévérac-le-Chateau) mais d'explorer le département avec la voiture, nous partons vers La Canourgue par de toutes petites routes. Après une multitude de paysages et de villages magnifiques nous retournons au gîte. A la nuit tombée, nous décidons d'aller faire un tour en voiture afin d'observer des cellules évoluant sur Mende. Après être tombés dans pas mal de "villages" c*l-de-sac et une dizaine de demi-tour assez acrobatiques on se gare dans un petit chemin de terre avec une bonne vue sur la cellule et un peu isolés de la route. Voici maintenant le récit en PHOTOS de la cellule qui a évolué sur Mende, offrant un spectacle magique et des formations nuageuses étranges!

Tout d'abord l'environnement et le gite:
Highslide JS

vue respectivement au Nord-Est et au Sud-Ouest sur les gorges du Tarn(où on vois des cellule pyrénéennes ou espagnoles):
Highslide JS Highslide JS

Photos de la cellule au coucher du soleil avec des intra-nuageux éclairant le bouillonnement sur la gauche, pour le repérage l'orage se déplace vers la droite et vers l'avant, il se régénère par l'arrière donc sur la gauche vers moi et on voit l'enclume du haut gauche au haut droit.
Highslide JS Highslide JS Highslide JS Highslide JS

Une fois la nuit bien tombée je saisis ces clichés, la pose est très courte et à 800 ISO, les poses que j'ai tenté de faire un peu plus longues sont hypnotisantes car avec les flash incessant les nuages ressortent étrangement.
Highslide JS Highslide JS Highslide JS Highslide JS Highslide JS

le nuage parasite des photos précédentes fini par partir et laisse aparaitre le bouillonement du cumulonimbus à la lumière de ses décharges!
Highslide JS Highslide JS Highslide JS Highslide JS Highslide JS

Puis un phénomène étrange semblable à un rideau de grêle ou un gros virgas
Highslide JS Highslide JS Highslide JS

Cela disparait et laisse place à nouveau à l'éclairement du bouillonnement du cumulonimbus et de quelques congestus qui se forment dans son sillage:
Highslide JS Highslide JS

Une structure étrange se forme à nouveau, certainement une tête cumuliforme à moitié masquée par des précipitations:
Highslide JS Highslide JS

éclairement du bouillonnement du cumulonimbus et de quelques congestus qui se forment dans son sillage:
Highslide JS

Copyright PICTORAGE.FR 2015-2017, tous droits réservés
Date de création:14/03/2015